21/03/2005

Suis le chemin de la misère. Et voit!

Toi qui es là
Toi qui le regarde
Pourquoi ne l'aide tu pas?
Pourquoi reste tu sur ta garde?
 
Vas-y! Avance!
C'est un enfant comme toi!
Il demande juste pitence
Avance toi!
 
Donne lui le pain,
Que tu as dans la main
n'ai pas peur,
Avance avant qu'il ne meurt
 
Tu peux le faire!
Tu veux le faire!
Mais tes parent sont là.
Que penseront-il de toi?
 
Vont-il dire que c'est bien?
Vont-il reffouler ta main?
Suis ton coeur,
Pas ta peur.
 
NON!
Ne t'en vas pas!
Ne le laisse pas!
Donne lui au moins quelques bonbons.
 
Retourne toi!
Ne l'abbandonne pas!
Ne lui enlève pas ces derniers espoirs.
Ne le replonge pas dans le noir.
 
Non, tu as raison.
Ne lui donne rien,
Qu'il se trouve une maison!
Et là, vous crérez des liens
 
Mais il n'a pas de maison,
Tu n'as donc pas raison.
Tu l'abbandonnes à son sort,
Qu'il reste dehors!
 
Tu es mechant!
Tu es malfaisant!
Tu le regretteras!
De l'avoir laissé là!
 
Voila un petit poème-texte que j'ai fait en latin.

07:46 Écrit par ADN | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... Joli texte sur l'indifférence qui de nos jours est de plus en plus présente.
Passe une bonne journée

Écrit par : Claude | 23/03/2005

beau c'est vraiment un trop torp beau texte mais ne flanne pas trop écoute un peu le cour de latin :p:p je déc nan bonne continuation ;)

Écrit par : nath | 01/05/2005

Les commentaires sont fermés.