09/04/2005

merveilles de nos rêves

d'un bref regard je m'eveille
et libere ainsi mille merveille
qui d'un bond sur le monde
apporte le bonheur
meme au milieu des tombes
effacant le malheur
faisant danser
meme le plus maladroit
sur un air oublié
ainsi venu des bois.
les merveilles
du soleil
réchauffe les coeur
effacant les derniere peurs
oubliant les pleures
soignant les malheur
mais un vent leger
deplaca de lourds nuages fatigués
qui d'un coup
efface les merveilles
que le prochain rayon de soleil
fera renaitre plus folles encore.

21:52 Écrit par ADN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.