14/06/2007

L'école élémentaire (3)

Les heures et les jours passèrent pour arriver à la 2ème semaine. A son arrivée à l’école, il trouva les élèves différents, la tension était palpable. Il avait réussi à explorer l’entièreté de l’école la première semaine, celle-ci était carrée, montée sur 5 étages : les sous-sols, le rez-de-chaussée, le premier, deuxième et troisième étage. Il constata que les salles se situaient le long des murs, un couloir entre les salles et la cour intérieure à ciel ouvert, pas très grande, mais avec une flore très vaste, et une faune aussi à l’apparence. Il avait entendu dire que par moment certain cours se faisait à l’extérieur, près d’un lac, d’une forêt ou d’une plaine. Il alla à son premier cours : Histoire de la magie. En arrivant dans la classe, il constata que les 35 élèves de première étaient déjà là, il compta vite fait les autres personnes présentes, il constata qu’elles étaient 36 de +- 17ans et 13 plus âgés. Le petit bonhomme de math, Mr Tondu, prit la parole :

- Bonjour à tous, je suis votre prof de math mais également directeur des études de la magie. Je vais commencer la répartition.

Florian se rendit compte que le garçon du premier jour était là, il l’observa attentivement, et ne trouva toujours rien à redire, mais l’appel de son nom le sortit de ses pensées.

- Florian D., école de magie: eau, branche: eau, avec Monsieur Tristelune Siflain et aura comme parrain Julien Claiborne.

Florian regarda autour de lui voir qui se manifestait a l’appel du nom de Julien, son cœur fit des bonds monstrueux en voyant que cette personne n’était autre que le jeune homme sur lequel il avait flashé le premier jour. Julien approcha et dit :

- J’ai pu constater que je te faisais rougir, sache que je ne suis pas homosexuel, et même si je l’étais, je ne sortirais jamais avec toi.

Florian accueillit ses paroles comme un coups de matraque sur la tête.

03:00 Écrit par ADN | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

kikou Je me réjouis de lire la suite de cette histoire « magique ». La magie des rencontres, celle de la découverte de soi et des autres, avec ce que cela comporte de mystères. Tant les facettes de l’humain révèlent des contractions, des peurs, des élans à transformer en un bien-être qu’un seul coup de baguette ne suffit pas à apporter.
Continue à exprimer si bien les sentiments que l’on devine chez tes personnages et ta quête aussi d’identité.
Bravo encore l’artiste de la flûte et de la plume.

Écrit par : mik | 14/06/2007

Les commentaires sont fermés.