25/06/2007

L'école élémentaire (13)

Le lendemain matin, le regard de Florian fût attiré par un garçon qu’il n’avait pas encore remarqué, haut d’1m90, légèrement musclé, quoique cela était dur à voir au travers de ses vêtements de cuir et de chaînes, des cheveux longs noirs et lisses, des yeux où la pupille et l’iris ne forme qu’un seul point noir, un nez droit discrètement cassé et petit. Florian apprit plus tard que c’était Gabriel Marchand, élève de 4ème année qui était absent pour convenance personnelle. Il apprit également que son élément et son don héréditaire était radicalement opposé. Il passa toute la journée a se demander comment cela était possible, mais il n’en trouva pas la solution.

Le soir arriva avec la 4ème nuit de jeu. Il n’était plus que 4 en première, le directeur les lâcha dans les sous-sols sans aucune explication à part :  « les règles sont les mêmes. »

Florian se transforma en flaque et se balada quelques instants, puis il eut l’idée d’essayer le sort de Laura. Il leva la main en se concentrant sur l’orbe de la Kitch et un parterre de fleurs apparut, c’était donc bien se qu’il craignait. Il entendit un bruit le forçant à se cacher. Virginie apparut, elle vit les fleurs, s’en approcha un peu, puis d’un seul coup les fleurs lui sautèrent dessus en la paralysant, Florian comprit que sous ses airs de délurés au décalage mental se cachait une fille pleine de surprises. Mais ce à quoi ne s’attendait pas Florian, c’est que les mains de glace de Tsuki, surnom donné à Virginie (signifiant lune en japonais), suite au fait qu’elle était le rayon de bonheur éclairant la nuit des malheurs des autres, viendrait à bout de ses petites fleurs. Florian préféra resté caché. Au bout d’à peine 2 minutes Marie (Liscelle) arriva avec Naïme à ses trousses. Elle trébucha sur une branche, tandis que Naïme glissa sur la flaque que formait Florian. Profitant de cette état de confusion général, Florian prit l’orbe de Marie, il ne regarda pas la couleur, il n’en avait pas le temps. Il fut donc téléporté dans la pièce des vainqueurs suivi d’à peine quelques secondes par Naïme. Il analysa vite fait son orbe, elle était bleu, une technique de l’école de l’eau donc. Le directeur arriva pour les féliciter et les reconduire au dortoir.

Plus tard dans la nuit quelqu’un frappa de nouveau à la porte de Florian, il se précipita pour ouvrir mais ne trouva une fois de plus qu’un petit mot, il s’installa pour le lire : ...

03:00 Écrit par ADN | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.