24/09/2008

Beaucoup...trop

Ils ont eu beaucoup de noms.
Aucun ne m'aura dit non.
Ils m'ont pris pour un con.
Et j'ai dansé sans connaître la chanson.

J'ai accepté la danse !
J'ai osé leur faire confiance !
Je ne regrette pas ce qui c'est passé,
Et je suis loin de l'oublier.

Aujourd'hui encore
Je rêve de ces corps à corps.
Je ne me suis pas encore sorti de ses griffes,
Celle du sexe qui me rendent tardif.

Pourtant je n'en veux qu'un !
Mais je ne peux me résoudre à l'attendre
Sans goûter à d'autres baisés tendres.
Ceux là même qui me voudraient peu humain.

22:26 Écrit par ADN | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |